La photographie exerce sur moi depuis l’enfance un attrait particulier, sensuel. Les albums photos de familles, les cartons à chaussures remplis d’images sont des univers où je voyage parmi les gens et dans le temps, et je devine que la magie de l’image est ce pouvoir à susciter des émotions. Autodidacte, la pratique solitaire sera mon seul maitre pour l’acquisition des règles et des techniques. Photographier, c’est être curieux, c’est l’envie de découvertes et donc l’appel au voyage. Attiré dès mes plus jeunes années par l’Afrique, ses peuples, ses lions, ses éléphants, ses grands espaces encore véritables territoires de liberté je n’ai à dix-huit qu’une idée, trouver le moyen de m’y rendre. En 1979 et pour deux ans, des obligations militaires me conduisent où j’ai choisi d’aller, Dakar. La découverte du Sénégal sonne comme une révélation et un attachement immédiat se noue. Libéré des drapeaux, j’effectuerai plusieurs longs voyages en Afrique de l’Ouest, toujours par route à travers le Maghreb, le Sahara, le Sahel, tantôt jusqu’au golfe de Guinée puis jusqu’au Sénégal ou mon dernier voyage en 1987 me décide à poser définitivement mes sacs et mes sacoches. Après quelques semaines d’errements entre Dakar et Gorée, c’est à Saint-Louis que mon destin me conduira et c’est là que par l’obligation de survie que je fais de ma passion mon métier. Me voici photographe. Je tire mes premiers revenus de la vente de tirages artistiques noir et blanc sur Saint-Louis. S’en suit l’édition de plusieurs collections de cartes postales, d’affiches,  de posters,  de nombreuses publications magazines et des illustrations d’albums, de livres et guides sur Saint-louis et le Sénégal. Par ces travaux ma photographie est devenue avant tout illustrative et documentaire mais au fond ma démarche photographique intime est prétexte au voyage, elle est quête d’esthétique, et doit se fixer sur l’émotion. A mon sens et pour garder la passion intacte et vive, photographier doit être tel un acte d’amour. Photographier c’est aimer. Et si l’image est un langage, je l’exprime à la façon du poète.

Laurent Gerrer Simon

2005-06-29-014

LES VOYAGES D’AVENTURE

      “Au fil des pages, les images nous font voyager d’une façon très poétique dans un Sénégal magnifié. Les couleurs, d’un ton pastel ou parfois très violentes, de ces photographies, nous font penser à la palette du peintre, quelquefois aquarelliste ou d’autre fois impressionniste. L’« œil » sensible de ce photographe cherche avant tout l’atmosphère des paysages, aussi bien dans les brumes de l’aube que dans les teintes flamboyantes du soleil couchant. Mais il n’oublie pas de fixer à travers son objectif, sans voyeurisme et avec une grande pudeur, les mille facettes de la manière de vivre du peuple sénégalais.”

Pierre Rosière; extrait de l’introduction du livre « Couleur Sénégal »


VIVRE EST VIEILLIRVIVRE EST VIEILLIR